Skip to end of metadata
Go to start of metadata

ORI-OAI-workflow : Gestion du workflow de saisie

Module optionnel

Icon
 

Dans quels cas l'utiliser

Pour mettre en place le workflow du référencement des ressources

Composants obligatoires

  • ORI-OAI-indexing pour indexer les fiches de métadonnées saisies
  • ORI-OAI-md-editor pour l'édition des fiches de métadonnées
  • Base de données SQL pour le stockage des fiches de métadonnées et des données de gestion
  • Un annuaire LDAP pour la gestion des utilisateurs

Composants optionnels

  • Esup-ECM avec ORI-OAI-nuxeo si vous voulez utiliser ce serveur pour y déposer les ressources
  • Un serveur SSO CAS pour l'authentification (authentification LDAP si non utilisé)
  • Un IDP Shibboleth pour l'authentification et l'identification en lieu et place de CAS/LDAP.

Description

Ce composant est utilisé pour le workflow de référencement des ressources. Les technologies utilisées par ce moteur de publication sont diverses et permettent un paramétrage très fin, complet et puissant en fonction des besoins de l'établissement ou du consortium qui le met en place.

Depuis la version 1.5 il est couplé avec l'outil de gestion des documents ESUP-ECM.

Le moteur de workflow OsWorkflow permet une configuration avancée de toutes les actions effectuées à chacune des étapes de la publication. En effet, par de la configuration, il peut répondre aux besoins des établissements exigeant du déposant la saisie de tous les champs de métadonnées, mais aussi des établissements qui souhaitent une gestion du dépôt plus structurée où la saisie des métadonnées s'effectue en différentes étapes, par différents intervenants. Le formulaire de saisie des métadonnées est supporté par un appel à ORI-OAI-md-editor aux différentes étapes du workflow. Chaque utilisateur aura alors, pour une même fiche, une vue différente. Ceci lui permettra de voir et d'éditer uniquement les métadonnées sur lesquelles il a un droit d'accès particulier.

Les autres technologies utilisées dans ce module sont Acegi Security pour gérer toutes les sécurités d'accès à l'application, une base de données SQL pour le stockage des fiches de métadonnées et les données de gestion, Hibernate pour rendre les accès à la base de données relationnelle transparents, Compass/Lucène pour réaliser des requêtes rapides et efficaces sur les fiches de métadonnées associées aux données de gestion et enfin JSF pour la gestion des interfaces graphiques.

Documentation technique

Voir la documentation technique

  • No labels