Skip to end of metadata
Go to start of metadata

1ère étape : préparer la configuration

Depuis le module ORI-OAI-quick-install, lancez la commande suivante :

Ceci va créer l'arborescence des dossiers et fichiers servant à personnaliser le module dans le dossier [PATH_CUSTOM_CONFIG]/ori-oai-vocabulary.

Attention

Icon

C'est au sein de ce dossier, et uniquement dans ce dossier que vous devrez personnaliser le module.

Le dossier a été créé avec les propriétés et les fichiers de configuration couramment modifiés par les exploitants. Si d'autres fichiers devaient être modifiés pour une configuration encore plus poussée, il suffit de copier le fichier de configuration d'origine depuis les sources du module vers le dossier config en respectant la même arborescence. Lors du déploiement, le fichier du dossier [PATH_CUSTOM_CONFIG] écrasera celui fourni par défaut dans les sources.

Structure du dossier [PATH_CUSTOM_CONFIG]/ori-oai-vocabulary

Depuis la version 2.0 de ORI-OAI, toutes les configurations et la personnalisation se font depuis le dossier [PATH_CUSTOM_CONFIG] (avec 1 sous-dossier par module).
Voyons la structure du module qui nous concerne ici :

  • ori-oai-vocabulary
    • config
      • custom-config.properties : permet de définir les propriétés modifiables par l'exploitant
      • properties
        • static-vocabularies
          • override : dossier dans lequel stocker tous les vocabulaires statiques XML (nouveaux ou surcharge de vocabulaires fournis par le module)
        • dynamic-vocabularies
          • custom-alphabetVocabulary.xml : permet de définir de nouveaux vocabulaires alphabétiques ou de surcharger ceux fournis par défaut
          • custom-indexingVocabulary.xml : permet de définir de nouveaux vocabulaires à partir de données provenant du module indexing ou de surcharger ceux fournis par défaut
          • custom-ldapVocabulary.xml : permet de définir de nouveaux vocabulaires à partir d'un annuaire LDAP ou de surcharger ceux fournis par défaut
          • custom-mergingVocabulary.xml : permet de définir de nouveaux vocabulaires de fusion ou de surcharger ceux fournis par défaut
          • custom-sqlVocabulary.xml : permet de définir de nouveaux vocabulaires à partir d'une base de données SQL ou de surcharger ceux fournis par défaut
        • exist
          • custom-schedulers.xml : permet de définir un temps de cache spécifique par vocabulaire
    • webapp
      • css : dossier permettant de surcharger les CSS fournies par défaut dans le module
      • media : images nécessaires à l'affichage
      • jsf : pour une personnalisation plus poussée, vous pouvez surcharger ici les fichiers JSF servant à générer l'interface web

 

Configurations avancées


Afin de personnaliser la configuration des vocabulaires, vous devrez modifier les fichiers présents dans le répertoire [PATH_CUSTOM_CONFIG]/ori-oai-vocabulary/config/properties/ , par exemple le fichier [PATH_CUSTOM_CONFIG]/ori-oai-vocabulary/config/properties/dynamic-vocabularies/custom-ldapVocabulary.xml pour configurer le vocabulaire des VCards issues du Ldap.

Publication de vocabulaires statiques

Reportez-vous à la documentation suivante : Publication de vocabulaires statiques

Publication de vocabulaires dynamiques

Reportez-vous à la documentation suivante : Publication de vocabulaires dynamiques

Cas de l'utilisation du LDAP

Icon

Concernant la réalisation du vocabulaire des VCards via le LDAP, notez qu'à ce jour le service permettant de récupérer ces vocabulaires réalise un certain nombre de requêtes consécutives sur votre LDAP. Ce nombre correspond au nombre de personnes que vous rapatriez. Suivant la configuration de votre LDAP et le nombre de personnes rapatriées, votre serveur LDAP peut donc subir une forte charge lors de la création de votre vocabulaire.

Vous devez également filtrer les résultats via un filtre ldap, ce paramètre correspond à la propriété ldapFilter du bean spring peopleLdapLocalProvider qui est déclarée dans [PATH_CUSTOM_CONFIG]/ori-oai-vocabulary/config/properties/dynamic-vocabularies/custom-ldapVocabulary.xml.

Ces vocabulaires vont être utilisés dans l'éditeur de métadonnées pour la saisie des vcards via un système d'autocomplétion. Si le vocabulaire est trop gros, il se peut que cela pose des problèmes à l'éditeur (il faudra notamment lui allouer énormément de RAM), l'autocomplétion risque de ne pas être très fonctionnelle. Rapatrier les 40.000 étudiants et personnels de votre établissement n'est donc pas recommandé d'où la présence de ce filtre.

  • No labels