Versions Compared

Key

  • This line was added.
  • This line was removed.
  • Formatting was changed.
Comment: Migrated to Confluence 4.0

...

La classification décimale Dewey (CDD) est un langage documentaire classificatoire.
"Les classifications proposent une organisation des connaissances en un système ordonné de classes et de sous-classes. Leur structure est dite hiérarchique ou encore arborescente car elles parcourent le savoir des notions générales aux objets particuliers." (Dictionnaire encyclopédique de l'information et de la documentation / dir. Serge Cacaly, 1997).
Pour la CDD, un domaine est représenté par un indice numérique (qui doit avoir au minimum 3 chiffres : sur l'exemple ci-dessous, 5[00] pour la classe "Science", 53[0] pour la division "Physique", 54[0] pour la division "Chimie", 547 pour la section "Chimie organique").Figure 1. Illustration de l'arborescence de la classification Dewey

L'objet principal d'une classification est le classement physique des documents dans la bibliothèque : il existe une autre application, encore assez peu répandue : l'indexation fine (ex : Bibliographie nationale française, BnF) ; elle ne concerne pas cette formation..
Pour ce faire, le contenu des documents est traduit en indice(s) (selon le cas, un ou plusieurs par document). On parle d'indexation systématique.
Il faut distinguer ici l'indexation systématique de l'indexation analytique (cf tableau 1).
Dans le premier cas, la répartition des documents se fait en fonction d'un ensemble de domaines (disciplines, thématique, point de vue,…) et utilise des classifications (Dewey, CDU, LCC,…). Dans le second, la répartition se fait par sujet et utilise des lexiques, thésaurus ou liste d'autorités (Rameau, Mesh, Motbis,…).

Indexation systématique

Indexation analytique

Dewey, CDU, LCC…

Rameau, MeSH, Motbis…

Indices α-numérique
(= domaines de la connaissance)

Vocabulaire contrôlé
(lexique, thésaurus, liste d'autorités…)

154.4 (Psychologie de l'enfant)
538 (Magnétisme)
745.2 (Art et design industriels)
(…tirés de la Dewey)

Bilinguisme chez l'enfant
Etoiles
Peau
(…tirés de Rameau)

--> accès thématique
(domaine, discipline …)‏

--> accès par sujet

Classification pivot

Une entité peut souhaiter offrir un accès thématique à ses ressources numériques selon une classification qui repose sur des besoins locaux (les domaines d'enseignement pour un établissement par exemple) .
Pour cela, il lui faut établir au préalable un "plan de classement". Schématiquement, cela revient à :

  • définir des domaines spécifiques aux usages locaux ;
  • caractériser chaque domaine par des indices associés, choisis dans une classification normalisée : au sens de langage documentaire « universel » ; voir « i. Classification Décimale Dewey (CDD) ».
    Exemple utilisant la classification Dewey :
    Image Modified
    Chaque ressource est indexée : son contenu est traduit par un ou des indices dans la classification normalisée. C'est l'étape d'indexation (systématique) documentaire.
    On exploite alors cette indexation pour classer chaque ressource dans le(s) domaine(s) ad hoc de la classification établie par l'entité.
    Exemple du classement d'une ressource dans la classification de l'entité :
    Image Modified
    C'est en ce sens que l'on parlera de classification pivot.
    La classification normalisée qui est utilisée pour caractériser les domaines et indexer les ressources (la classification Dewey dans nos exemples) sert en effet de pivot :
  • elle permet la constitution de classifications spécifiques ;
  • et permet le passage de la ressource d'une classification spécifique A vers une B (voir « iii. Application aux ressources pédagogiques numériques » ci-dessous) : si A et B utilisent tous les deux au moins l'un des indices choisis pour l'indexation de la ressource.
    Cette approche peut être transposée aux ressources numériques et mettre à profit la dématérialisation ("bibliothèque" virtuelle de ressources ; classement possible d'une ressource dans plusieurs domaines de la "bibliothèque" ; possibilité de réorganisation de la classification rapide et souple ; …).
    Le choix de l'utilisation de la classification décimale Dewey (CDD) a été fait dans ORI-OAI. L'outil respectent en cela les préconisations du Sup-LOMFR (profil d'application français du LOM pour l'enseignement supérieur) qui rend obligatoire l'indexation documentaire de chaque ressource avec au moins un indice Dewey. Il est ainsi possible de configurer dans l'outil une classification spécifique à ses besoins et de proposer pour la recherche un accès thématique basé sur cette classification spécifique.
    Cet accès thématique, selon une classification arborescente spécifique, offre à l'utilisateur une approche par "domaines". Cette approche est à considérer comme un "coup de projecteur" sur les ressources disponibles (notamment, il offre une manière rapide d'appréhender les domaines et le volume de ressources dans chacun d'eux). Ce type de recherche a effectivement certaines limites, dont :
  • la profondeur de l'arborescence (il est préférable de la limiter au risque de rendre l'usager réticent par manque de convivialité, de rapidité) ;
  • la longueur des pages de résultats (inhérent à ce type de recherche avec la croissance du volume des ressources) ;
  • celles liées à l'utilisation d'un langage documentaire "universel" pour élaborer un "plan de classement" (quelque soit ce langage documentaire choisi !) ;
  • la qualité de l'indexation des ressources (production locale / production externe).

...