Skip to end of metadata
Go to start of metadata

Depuis la version 1.6, il est possible d'installer automatiquement un tomcat par module ou d'installer tous les modules sur un seul Tomcat.

Il est recommandé dans la phase d'installation et de prise en main d'installer un tomcat pour un module. Ceci permettra de mieux débugger en cas de problème. Une fois la configuration des modules faites, si vous le souhaitez, vous pourrez basculer sur un seul tomcat.

Installation de plusieurs Tomcat

Installation et déploiement des Tomcat

Pour des raisons de performances et d'indépendance des modules, nous préconisons dans un premier temps l'utilisation d'un serveur Tomcat pour chaque module ORI-OAI. Une fois l'installation complète terminée ainsi que la configuration avancée de tous les modules, vous pourrez regrouper si vous le souhaitez plusieurs modules dans un même Tomcat.

En plus de proposer une installation rapide et simplifiée de ORI-OAI, ORI-OAI-quick-install vous propose l'installation de différents serveurs Tomcat pour l'installation de vos modules.

En effet, dans le cas où vous souhaitez installer un Tomcat par module dans une première étape, ou même regrouper différents modules sur un même Tomcat, il existe une procédure d'installation automatique.

Cette fonctionnalité est bien entendu optionnelle. Elle n'entre nullement en jeu dans l'installation de ORI-OAI et vous pouvez par conséquent utiliser un Tomcat que vous aurez vous-même installé en dehors de ORI-OAI-quick-install.

Dans le dossier utils de ORI-OAI-quick-install, vous pouvez trouver un Tomcat 6.0.37 pré-configuré pour ORI-OAI (notamment pour un encodage UTF-8). Ce Tomcat est prêt au fonctionnement, mais les numéros de port utilisés ont été remplacés par des variables tout comme dans les fichiers de configuration de ORI-OAI. Il existe donc différentes tâches ANT qui vont permettre l'installation d'un ou plusieurs serveurs Tomcat à l'endroit que vous aurez défini et utilisant les numéros de port configurés dans tomcat.properties.

Les configurations des ports ne sont à priori pas à modifier. Ils se trouvent dans le fichier "tomcat.properties" et sont de la forme :

  • [PORT_xxx_HTTP] Port pour le HTTP.
  • [PORT_xxx_SHUTDOWN] Port pour le shutdown.
  • [PORT_xxx_AJP] Port pour l'AJP.
  • [PORT_xxx_SSL] Port pour le SSL.

En revanche, il est nécessaire de dire où seront installés les différents serveurs Tomcat, pour cela éditez le fichier de configuration commons-parameters.properties avec les données suivantes :

Notez qu'il vous est aussi demandé des chemins concernant l'installation de Nuxeo (ESUP-ECM) et ori-oai-nuxeo pour le stockage des documents. Ces chemins ne sont pas utilisés lors de l'installation des serveurs Tomcat étant donné que Nuxeo (ESUP-ECM) intègre son propre serveur Tomcat.
Voici pour information les chemins à renseigner pour l'installation :

Les tâches ANT disponibles dans ORI-OAI-quick-install sont les suivantes:

  • install-tomcat-[NOM_MODULE] pour lancer l'installation du Tomcat dans lequel sera déployé le module [NOM_MODULE].
    Exemple: ant install-tomcat-workflow

Dans ce cas, le Tomcat sera installé dans le dossier spécifié par la variable [PATH_TOMCAT_WORKFLOW] et configuré en utilisant les numéros de port [PORT_WORKFLOW_HTTP], [PORT_WORKFLOW_SHUTDOWN], [PORT_WORKFLOW_AJP] et [PORT_WORKFLOW_SSL] du fichier "tomcat.properties". Attention, l'installation du Tomcat ne se fera que si le paramètre ori-oai-[NOM_MODULE].src.dir est présent et non commenté.

  • install-tomcats pour lancer l'installation d'un serveur Tomcat pour chaque module (sauf pour Nuxeo (ESUP-ECM) intègre son propre serveur Tomcat).

Note :
Il est possible de regrouper différents modules sur un même serveur Tomcat. Dans ce cas, vous pouvez spécifier les mêmes ports pour ces modules et ne lancer qu'une fois la tâche ant install-tomcat-[NOM_MODULE].

Tous les Tomcat sont donc maintenant installés et prêts à l'emploi avec les configurations suivantes:

MODULE / PORT

Shutdown

Non SSL (Valeur de la variable PORT* à modifier dans les configurations)_

SSL

AJP 1.3

Nom du contexte de déploiement du module

Repository

8280

8180 (PORT_REPOSITORY)

8480

8380

ori-oai-repository

Harvester

8281

8181 (PORT_HARVESTER)

8481

8381

ori-oai-harvester

Indexing

8282

8182 (PORT_INDEXING)

8482

8382

ori-oai-indexing

Vocabulary

8283

8183 (PORT_VOCABULARY)

8483

8383

ori-oai-vocabulary

Search

8284

8184 (PORT_SEARCH)

8484

8384

ori-oai-search

Workflow / EXT

8285

8185 (PORT_WORKFLOW)

8485

8385

ori-oai-workflow

Editeur

8286

8186 (PORT_MD_EDITOR)

8486

8386

ori-oai-md-editor

Vous pouvez passer à la phase de test.

Test des serveurs

Vous pouvez maintenant lancer et tester les serveurs Tomcat pour savoir si l'installation s'est bien déroulée.

Exécutez les commandes suivantes:

ant start-repository
ou
[PATH_TOMCAT_REPOSITORY]/bin/startup.sh

Vous devriez obtenir l'affichage suivant :

Ouvrez un navigateur web à l'adresse :

Vous devriez obtenir l'affichage suivant :

Recommencez la manipulation en exécutant successivement les commandes:

ant start-md-editor
ou
[PATH_TOMCAT_MD_EDITOR]/bin/startup.sh

puis testez l'url : http:// [HOST_INSTALL] :8186

ant start-workflow
ou
[PATH_TOMCAT_WORKFLOW]/bin/startup.sh

puis testez l'url : http:// [HOST_INSTALL] :8185

ant start-search
ou
[PATH_TOMCAT_SEARCH]/bin/startup.sh

puis testez l'url : http:// [HOST_INSTALL] :8184

ant start-vocabulary
ou
[PATH_TOMCAT_VOCABULARY]/bin/startup.sh

puis testez l'url : http:// [HOST_INSTALL] :8183

ant start-indexing
ou
[PATH_TOMCAT_INDEXING]/bin/startup.sh

puis testez l'url : http:// [HOST_INSTALL] :8182

ant start-harvester
ou
[PATH_TOMCAT_HARVESTER]/bin/startup.sh

puis testez l'url : http:// [HOST_INSTALL] :8181

Une fois que tous les tests sont validés et que tous vos serveurs Tomcat sont maintenant opérationnels, vous pouvez les stopper avant de commencer l'installation des modules ORI-OAI :

ant stop-repository
ant stop-md-editor
ant stop-workflow
ant stop-search
ant stop-vocabulary
ant stop-indexing
ant stop-harvester

ou

ant stop

ou

[PATH_TOMCAT_REPOSITORY]/bin/shutdown.sh
[PATH_TOMCAT_MD_EDITOR]/bin/shutdown.sh
[PATH_TOMCAT_WORKFLOW]/bin/shutdown.sh
[PATH_TOMCAT_SEARCH]/bin/shutdown.sh
[PATH_TOMCAT_VOCABULARY]/bin/shutdown.sh
[PATH_TOMCAT_INDEXING]/bin/shutdown.sh
[PATH_TOMCAT_HARVESTER]/bin/shutdown.sh

Installation d'un unique Tomcat

Les configurations des ports ne sont à priori pas à modifier. Ils se trouvent dans le fichier tomcat.properties et sont de la forme :

  • [PORT_ONE_HTTP] Port pour le HTTP.
  • [PORT_ONE_SHUTDOWN] Port pour le shutdown.
  • [PORT_ONE_AJP] Port pour l'AJP.
  • [PORT_ONE_SSL] Port pour le SSL.

En revanche, il est nécessaire de dire où sera installé le serveur Tomcat, pour cela éditez le fichier de configuration commons-parameters.properties avec les données suivantes :

A cette étape, vous n'avez donc qu'à lancer l'installation du Tomcat par la commande :

ant install-tomcat-one

Le Tomcat sera donc maintenant installés et prêt à l'emploi avec les configurations suivantes :

Shutdown

Non SSL

SSL

AJP 1.3

8005

8080

8443

8009

Modification automatique de commons-parameters.properties

Icon

Comme décrit au début de cette page, il est recommandé d'installer un serveur tomcat unique APRÈS avoir configuré correctement tous les modules sur des tomcat dédiés.

Le lancement de la tâche ant install-tomcat-one va donc automatiquement remplacer tous les ports et chemins vers les tomcat dédiés par ceux du tomcat unique. Par exemple, les ports 8180, 8181, 8182, etc. seront remplacés par le port 8080.
Le but de cette procédure automatique est de vous permettre d'utiliser votre configuration sur cet unique tomcat sans modification manuelle des configurations.

Pour éviter toute erreur, une copie de sauvegarde de votre fichier commons-parameters.properties est faite dans le fichier original_commons-parameters.properties.

  • No labels